Comment avoir une belle peau

 

De plus en plus populaire, le fameux bouillon d’os aurait des vertus thérapeutiques insoupconnées.  Il serait aussi une solution à comment avoir une belle peau.

Voici mon condensé sur la chose!

Les Bienfaits du Bouillon D’os

Le bouillon d’os est un breuvage naturel pouvant combattre le rhume, la grippe, les infections mais surtout un immense coup de pouce pour la digestion.

En boire régulièrement supporte merveilleusement la condition de la peau, des ongles, des cheveux et aussi, des os et des dents.

Devenir un expert en bouillon d’os est un grand service que vous rendrez à votre santé.  Ils sont hautement nutritifs autant pour notre corps que pour notre squelette.  Ils sont riches en minéraux, en électrolytes et – bonus! – en collagène.

D’ailleurs, on bouillon bien fait, refroidi est très gélatineux.  Le bouillon chaud, lui, est liquide.  Mais la gélatine qu’il contient est une aide immense à la digestion et vient nourrir les bonnes bactéries de notre intestin pour restaurer la santé de ses tissus.  Et on sait aujourd’hui que la santé humaine est très directement liée à la santé de notre intestin et système immunitaire.  C’est là que ça se passe!

Le bouillon d’os est bon pour la perte de poids. Il vous rend à satiété, ne contient pas de glucides et est faible en calories.  À noter que pour éliminer tout potentiel de gras, je mets mon bouillon dans le réfrigérateur. Il fige, je le retire facilement et je l’utilise comme gras de cuisson (si biologique seulement), il donne une saveur formidable aux recettes.

Ses nutriments donneront un coup de pouce à votre système immunitaireTrès efficaces contre les problèmes de digestion tels la constipation, la diarrhée et les flatulences.

Sa teneur élevée en glucosamine aide à soulager l’arthrite et l’inflammation.

Mais le plus génial reste le collagène qu’il contient.   Étant partiellement faite de collagène, il permettra d’améliorer la condition de votre peau.

 

Un remède de grand-mère

Nos grand-mères savaient, peut-être instinctivement, que les bons bouillons pouvaient être de véritables cures pour la santé.

Autrefois, les viandes n’étaient pas vendues aussi « manucurées » qu’aujourd’hui.   Elles arrivaient avec du gras et des os.

Mais tout était récupéré jusqu’au dernier morceau.  C’est pourquoi, nos grand-mères faisaient de bons bouillons avec toutes les parties de l’animal.  Le cou, les pattes, les articulations (cartilages), bouts de côtes, queue, os à moelle, tout est utilisé.

Le plus commun est d’utiliser des os de boeuf mais on peut aussi utiliser des os et pattes de volaille, d’agneau, de porc ou autre gibier.

Cependant, je vous suggère fortement d’utiliser des os provenant de bétail de qualité, biologique ou encore mieux, nourri à l’herbe.

Les os provenant d’animaux d’élevage industriels sont nourris possiblement aux grains OGM.  On veut aussi éviter les hormones de croissance ou antibiotiques pour concocter notre bouillon thérapeutique.

 






Il y a une première étape qui est optionnelle mais qui fait TOUTE LA DIFFÉRENCE.  C’est celle de griller les os sur une plaque de cuisson au four avant de faire le bouillon.

Je fais normalement réchauffer mon four à 425°F et j’y mets les os durant une heure que je retourne à mi-cuisson.

Ensuite dans une mijoteuse, déposez les os avec des légumes, des épices – notamment du poivre noir – , de l’ail des herbes (ajoutés vers la fin).  Le poivre noir amplifie les bienfaits des autres épices en améliorant leur absorption dans le tube digestif.

Vous pouvez aussi ajouter 1 c. à table de vinaigre de cidre de pommes non pasteurisé (voici celui que j’utilise).  Cela aura pour effet d’extraire les minéraux des os durant le processus.

C’est un peu le même principe que de faire de la soupe.

Par contre, vous devrez le faire chauffer plus longtemps pour en retirer tous les bons minéraux et collagène de l’os dans votre bouillon.

Types d’os à utiliser et Durée

N’hésitez pas à utiliser toutes carcasses, os de jambes, épaules, cou, côtes, pieds, queues, têtes, oreilles, etc.

  • Comment avoir une belle peau : photo de bocaux de bouillon d'os au boeuf.Poulet, dinde, oie, canard (de 12 à 72 heures)
  • Bœuf, porc, veau, agneau (de 12 à 72 heures)
  • Poisson et coquilles de fruits de mer (2 à 3 heures suffisent)

Ensuite, il s’agit de  le filtrer avec une passoire régulière, une passoire en filet métallique ou du cotton à fromage, et voilà!

 

Comment avoir une belle peau?

Donc, comment avoir une belle peau radieuse? Prenez l’habitude de boire du bouillon chaque jour, une tasse suffit.

Utilisez-le en cuisine comme base pour vos soupes, vos sauces et vos ragoûts.

Vous pourriez même en mettre dans vos œufs brouillés, votre riz ou quinoa en remplacement  de l’eau.

 

Apportez-le au Bureau

Comme je travaille de la maison, c’est facile pour moi de ne faire que quelques pas pour me rendre à la mijoteuse et me servir une tasse de bouillon.

Mais si vous allez au boulot à l’extérieur, vous pourriez vous apporter une tasse thermo. Elles restent chaudes pour une période de temps relativement longue et elles sont discrètes; personne ne se doutera que vous passez la journée à boire de la ‘‘soupe’’.

 

Recettes de Bouillon d’Os

Si vous voulez en apprendre plus sur le bouillon et que vous lisez en anglais, il y a un livre que je recommande fortement,  Bone Broth Miracle.

Livre The Bone Broth Miracle de Arianne Resnick.

Écrit par Ariane Resnick, chef privée et nutritionniste certifiée. Elle y explique même comment déshydrater votre bouillon pour pouvoir le voyager plus facilement si vous partez à l’extérieur. Pratico pratique!

Faites-moi parvenir vos questions ou partagez votre expérience de bouillon d’os avec moi. Laissez-moi un petit commentaire sur ma page Facebook!

 

 

 


Inscrivez-vous pour Recevoir une Nouvelle Recette par Semaine





2018-05-31T14:24:15+00:00By |Articles Éducatifs|

About the Author:

Je suis Johanne (et voici Mike ♥). Je suis bloggeuse et naturopathe étudiante. Je cuisine sans gluten, sans lactose de vache et sans sucre raffiné avec un intérêt particulier pour les recettes cétogènes et paléo. Diminuons notre consommation de produits transformés et cuisinons notre santé, une recette à la fois!