À mon avis, le taboulé de chou-fleur est une des recettes les plus débordantes de fraîcheur.

Taboulé sans gluten

Bon … clarifions dès le départ : le taboulé est un classique libanais qui contient normalement du blé concassé boulghour.

Mais, puisque nous ne consommons pas de grains (pour de multiples raisons, en plus d’être glucidiques), j’ai choisi d’utiliser des grains de chou-fleur en remplacement.

Pourquoi?  Pour deux raisons.

Le chou-fleur cru en petits grains donne le même effet croquant qu’un grain (nouméro uno).

Aussi, vu son petit format, il n’est pas hyper goûteux et se marie vraiment bien avec les autres ingrédients et leurs saveurs (check number 2!).

Bol contenant tous les ingrédients du taboulé de chou-fleur, assiette avec poulet et tasse contenant la vinaigrette avec fouet
Amenez-moi à la recette

En bref, il passe inaperçu.

Mais qui dit taboulé, dit nécessairement persil.  Et c’est là que le fun commence les gourmets!

Persil bienfaits et méfaits

Dans ce taboulé de chou-fleur, on utilise beaucoup de persil.   Une fois haché, il réduit considérablement en volume.

Je veux vous parler de ce fabuleux ingrédient.

Je vous ai fait un rapide sommaire des bienfaits santé et des choses à surveiller lorsqu’on consomme une grande quantité de persil.

Bienfaits

Le persil, pour moi, est comme un baume sur le système digestif.

Chlorophylle

Le persil nous donne une bonne dose de chlorophylle aux propriétés anti-inflammatoires.  La chlorophylle, c’est comme le sang des plantes en un sens, c’est plein de bonnes affaires!

Mauvaise haleine

Le persil aurait aussi la capacité de capturer certains composés sulfurés (le soufre contenu dans l’ail ou l’oignon par exemple) dans la bouche et l’intestin.

Ce qui veut, en bon français, que le persil réduit la mauvaise haleine.

Par contre, si vous faites comme moi, avec deux gousses d’ail marinées plutôt qu’une, il se pourrait que votre haleine soit un ti-peu persistante pareil.  Ouf…

Vitamine C

Le persil frais contient de la vitamine C.

C’est une vitamine de première importance.   Elle supporte le système immunitaire.

En cas d’infection, elle est presque entièrement utilisée par le corps pour lutter contre l’envahisseur.

Je vous partage une anecdote de lecture.

Dans son fabuleux livre Head Strong, Dave Asprey, père du biohacker, raconte qu’il a ingurgité l’équivalent de 100 grammes de vitamine C pour lutter contre la pire infection de sinus qu’il n’avait jamais eu.

Il a ensuite réussi à convaincre un médecin de lui injecter 150 grammes de vitamine C additionnelles.

Il faut savoir qu’en trop grande dose, la vitamine C a un effet laxatif (créant le sprinteur en vous pour rejoindre la salle de bain).

Avec une dose de la sorte, Asprey aurait dû avoir le va-vite.   Étonnamment, il confirme le contraire, niet, rien du tout.   Son corps a tout utilisé pour lutter contre l’infection de sinus.  Épatant non?

Et à ce que je sache, il est toujours en vie.

Les recommandations officielles de vitamine C, pour lutter contre la maladie, sont complètement désuètes.  Ça doit sûrement avoir un lien avec le fait qu’on ne peut pas breveter une vitamine…

Ceci étant dit, je ne vous dit pas nécessairement de consommer 250 grammes de vitamine C à votre prochaine infection de sinus.

Je vous dis plutôt, informez-vous.

Les ratios recommandés ont été créés pour éviter les carences alimentaires des populations.   Ils n’ont pas été établis avec l’idée de créé des super humains avec une santé en béton.

Donc, la vitamine C est très fragile à la chaleur, à l’oxygène et à la conservation à long terme.

Un brocoli cuit dans l’eau perd très rapidement 50% de sa vitamine C.

Un brocoli cuit à la vapeur en perdra 25%.  C’est encore pire dans le cas de légumes en boite de conserve.

En fait, dès la récolte, le persil va commencer à perdre de sa vitamine C.

Pour réduire cette perte, il vaut mieux le garder au froid et entier.

Il est souvent emballé avec les racines, ce qui est vraiment bien.

On aime la vitamine C du persil.

Elle contribue à ce que nos os, notre cartilage, nos dents et nos gencives restent en bonne santé.

Assiette blanche avec du taboulé de chou-fleur et quelques tranches de poulet sur planche de bois

Antioxydants

Les antioxydants font beaucoup parler.  On les aime tant!

C’est parce qu’ils ralentissent le vieillissement.  Yep, ils empêchent les radicaux libres de maganer nos tites cellules.

Le persil contient une quantité appréciable d’antioxydants.  Dans cette étude, on confirme que l’action antioxydante des fines herbes aromatique est parfois plus élevée que celle des fruits et des olives.

Manger du persil régulièrement est un plus pour rester jeune et alerte.

Action détoxifiante

La vitamine C du persil, combiné à l’ail et à la menthe supporterait une action détoxifiante pour les cellules de notre corps.

Certains experts en nutrition prétendent que le persil pourrait aussi détoxifier des métaux lourds.  Je n’ai trouvé aucune étude qui confirme officiellement la chose.  Les algues comme la spiruline ou la chlorella et la coriandre, supporte une détox naturelle de métaux lourds lorsque consommés régulièrement.

Méfaits du persil

Le bémol à considérer avec le persil est son contenu en oxalates.  Si vous souffrez de calculs rénaux ou de la goutte, une grande quantité de persil n’est peut-être pas pour vous.  À vous de voir.

Le persil contient aussi de la vitamine K.   Cette vitamine est nécessaire à la coagulation du sang.  Si vous prenez un anticoagulant, il est important de prendre conscience de cet apport dans votre alimentation.  À vous de voir.

Recette de taboulé de chou-fleur

Je crois avoir fait le tour de la question pour notre ingrédient vedette de la semaine.

Il est temps de passer à la recette de taboulé de chou-fleur au poulet mes p’tits gourmets.  Je vous souhaite une santé phénoménale!

Si vous aimez les informations et recettes gratuites que je partage avec vous, partagez cet article avec vos amis en utilisant les boutons de partage.

Et si ce n'est déjà fait, n'oubliez pas de vous inscrire pour recevoir une nouvelle recette sans gluten, sans lactose et sans sucre raffiné à toutes les semaines. Je vous ai ajouté le formulaire d'inscription juste en bas.

Mille mercis pour votre intérêt envers la bouffe santé! ♥

Ne manquez rien! Une délicieuse recette saine par semaine, inscrivez-vous c'est gratuit. 

La Confession du Gourmet aimerait connaitre vos intérêts:

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien situé en bas de page de chacun de nos courriels. Ici pour voir notre politique de confidentialité. Nous utilisons Mailchimp comme outil marketing. En vous inscrivant, vous acceptez que vos données soient transférées à Mailchimp. Ici pour la politique de confidentialité de Mailchimp.

Imprimer Épingler
5 from 1 vote

Taboulé de chou-fleur au poulet

Le persil étant extrêmement nourrissant, ce taboulé vous plaira puisqu'il est sans gluten (aucun blé boulghour), faible en sucre sans lésiner sur la saveur et la fraîcheur.
Catégorie : Plat principal / Salades
Cuisine : Cétogène-faible en sucre / Paléo-sans grain/lactose
Préparation 20 mins
Cuisson 15 mins
Total 35 mins
Portions 5 portions
Calories 482cal
Cliquez sur les ingrédients rouges disponibles en ligne (liens affiliés)

Ingrédients

Poulet

  • 3 poulet - poitrines/blanc de
  • 3 c. à soupe huile d'olive
  • 2 c. à soupe origan
  • ½ c. à thé poivre

Taboulé

  • tasse concombre en cubes
  • 1 tasse tomates cerise coupées en 4
  • 1 c. à thé sel
  • 10 tasses persil frais frisé, sans tige, tassé - 4 bouquets
  • tasse feuilles de menthe optionnel
  • 4 fleurons chou-fleur
  • 1 gousse(s) d'ail ou 2 gousses d'ail marinées
  • ½ oignon rouge

Vinaigrette

Directives

Poulet

  • Préchauffer le four à 180˚C / 350˚F.  Sur une plaque de cuisson recouverte d'un tapis en silicone, déposer les poitrines de poulet. Badigeonner d'huile d'olive et les saupoudrer d'origan et poivre. Cuire au four pendant 45 minutes ou jusqu'à ce qu'elles perdent leur coloration rosée au centre. Une fois cuites, refroidir et couper le poulet en lanières.

Taboulé

  • Entre-temps, retirer les tiges du persil et les réduire au robot culinaire avec les feuilles de menthe (si désiré). Transvider dans un grand bol. Réduire le chou-fleur en petits grains (gros comme du blé boulghour) et ajouter au bol.
  • Dans une passoire métallique, déposer les cubes de tomates et de concombres. Saupoudrez de la cuillère à thé de sel pour dégorger pendant 10 minutes. Le sel fera sortir l'eau. Cette étape permet d'éviter que la salade ne baigne dans le liquide. Après 10 minutes, presser un peu pour faire sortir encore plus d'eau et ajouter au bol.
  • Hacher finement l'ail. Hacher l'oignon rouge. Ajouter au bol.

Vinaigrette

  • Dans un petit bol, mélanger au fouet l'huile d'olive, le jus de citron, le sel et le poivre. Transvider sur le taboulé et bien mélanger. Corriger l'assaisonnement au besoin.
  • Servir le taboulé avec quelques lanières de poulet.
Avez-vous cuisiné cette recette?Partagez une photo du résultat avec la mention @LaConfessionDuGourmet ou #laconfessiondugourmet et joignez la troupe des gourmets!

Notes

Note : si vous réfrigérez le taboulé, l'huile d'olive figera et donnera l'impression que le taboulé est sec.  Tempérer le taboulé avant de servir pour éviter cette situation.

Valeur nutritive par portion

Calories : 482cal | Glucides total : 17g | Protéines : 18g | Lipides : 40g | Sel : 1089mg | Fibres : 7g | Magnésium : 100mg | Glucides nets : 10g

Accessoires requis pour cette recette

Plaque de cuisson
Tapis en silicone
Robot culinaire
Planche
Bol - moyen