Que diriez-vous d’un dessert sans sucre aux amandes facile à cuisiner?  Ne cherchez plus, ces bouchées chocolatées sont pour vous!


La Confession du Gourmet participe à des programmes d’affiliation pouvant apporter compensation advenant un achat de votre part, et ce, sans que ce ne soit plus dispendieux pour vous.  Si vous utilisez mes liens pour un achat, je vous remercie!  Cela finance en partie les recettes gratuites de ce blog.


 

Dessert cétogène

Avec seulement quatre ingrédients, ces bouchées dessert sont ultra faciles à cuisine.

En utilisant un chocolat noir à pourcentage élevé en cacao et un beurre d’arachides naturel sans sucre ajouté, on obtient une bouchée à seulement 2,4 grammes de glucides nets par portion.  C’est vraiment un bon dessert sans sucre!

Si vous n’êtes pas familier avec l’approche cétogène (voir cet article), sachez que les glucides nets sont le total des glucides dont on soustrait les fibres.

Assiette rose pâle contenant le dessert sans sucre aux amandes et à la vanille
Amenez-moi à la recette

Les fibres étant des glucides qui ne sont pas absorbés par le système digestif (ils sont évacués par la porte de derrière!), on ne les considère tout simplement pas dans le calcul.


L’approche cétogène et les cures « pour se reprendre en main » sont très populaires à l’automne. 

D’ailleurs, le jeûne est une méthode accessible à tout le monde, il ne coûte rien et il gagne à être connu.

Le jeûne qu’on appelle intermittent, est d’ailleurs très souvent combiné avec une alimentation cétogène stricte pour perdre du poids. 

Par exemple, on fait un court jeûne combiné à réduire sa consommation de glucides nets à 20 grammes ou moins par jour.   Vous pouvez en voir un exemple dans mon menu de recettes cétogènes d’une semaine, Le Fabuleux.  J’y combine keto stricte et jeûne intermittent.

Ceci étant dit, j’aimerais partager avec vous mes fascinantes lectures au sujet du jeûne.

Les bienfaits du jeûne

Dans son livre Fast this way, Dave explique comment le jeûne peut déjouer le métabolisme d’une façon bénéfique.

Dès le début du livre, il clarifie que jeûne ne veut pas dire famine totale et mourir de faim.  Il explique que c’est tout simplement restreindre les moments où l’on mange.  Il existe d’ailleurs de nombreuses formes de jeûne. 

Ensuite, il saute à pieds joints dans le sujet des bienfaits.

Selon lui, LE bienfait majeur du jeûne vient du fait qu’il régularise les niveaux d’insuline dans le corps.

Voici comment ça se passe.

Après avoir mangé, le corps décompose les glucides des aliments en glucose.

Le glucose est une source primaire de sucre.  Il est disponible et utilisable pour donner de l’énergie moléculaire au corps.

Vous me suivez?  D’ac, on continue!

Donc, le glucose fait son chemin dans le tube digestif pour se retrouver éventuellement dans la circulation sanguine.

Lorsque le niveau de glucose dans le sang est élevé, le pancréas start sa job et sécrète de l’insuline, une hormone très utile. 

L’insuline se connecte aux cellules, leur permettant alors d’emmagasiner le glucose.

Ensuite, le corps relâche d’autres hormones, comme la cholécystokinine et la leptine.

La cholécystokinine est une hormone provenant de l’intestin grêle activant la sécrétion d’enzymes pancréatiques.

La leptine, quant à elle, est aussi très importante.  Elle est responsable d’envoyer un message de satiété au cerveau.  C’est lorsque l’on est repu, la leptine confirme que l’on peut arrêter de manger.

En bref, c’est le scénario parfait.

Mais, ce n’est pas tout à fait comme ça que ça se passe (snif, snif).

Il faut considérer les conditions actuelles de l’industrie alimentaire.

En utilisant des ingrédients peu dispendieux, cette dernière arrive à débalancer ces délicats mécanismes biologiques.

L’industrie est toujours à la recherche de plus de profits (tchika-tchike).  Leurs produits alimentaires, de piètre qualité, doivent être rehaussés au niveau du goût.  Ils utilisent donc des saveurs artificielles et des édulcorants nocifs.

Business is business, me direz-vous?!  Heu….non merci, pas au détriment de notre santé!

Ici (dans le livre Fast this way), Asprey ajoute un petit paragraphe politically correct mentionnant qu’il n’existe aucune intention malveillante de la part de cette industrie pour rendre les gens malades.

Selon moi, c’est sa façon de donner de bons trucs de biohacking, comme le jeûne, sans se faire bannir par l’industrie.

Continuons.

En consommant des produits alimentaires transformés, riches en sucre raffiné ou en mauvais gras trans, le corps peine à gérer la trop grande quantité de calories consommées.  

Il est trop occupé à se défendre.

Couverture du livre Fast this way de Dave Asprey tenu par Johanne

D’ailleurs, vous saviez que les gras trans ne se décomposent pas dans le corps?  Ils s’accumulent dans les artères d’une horrible façon. 

Et cela crée de l’inflammation, sujet récurrent sur ce blog.

Croquettes de poulet dans un bol orange

Gras trans

Personnellement j’évite tout type de margarine (oui, oui, même la fameuse marque connue « à l’huile d’olive »), la crème fouettée préparée, le pot ou les « tranches de fromage » carrées emballées individuellement, le popcorn pour le four à micro-ondes, les croquettes de poulet et la majorité des beignes et des tartes du marché.

Dr. Hyman confirme que ce gras se nomme aussi gras partiellement hydrogéné, c’est la même chose.

Aux États-Unis, si le contenu en gras trans est de moins de 0,5 g par portion, il est permis d’inscrire zéro sur le tableau des valeurs nutritives.  Magnifique!

Dr. Hyman aime bien mentionner la fameuse expérience du beurre et de la margarine.

Il suffit de déposer une livre de beurre et un pot de margarine côte-à-côte.  Les mouches iront sur le beurre mais éviteront la margarine qui n’a rien de naturel. 

Je vous laisse le soin de faire votre propre conclusion sur le sujet!

Jeûner pour maigrir

Dans le bouquin, Dave Asprey poursuit avec le processus de prise de poids.

Il faut savoir que si le sucre, le gras et les calories entrantes sont trop nombreuses, le corps n’a pas d’autres choix que de les emmagasiner dans les cellules du corps. 

Le problème se situe lorsque ces dernières sont pleines et que l’individu mange toujours.  Merci à une certaine hormone de satiété carrément déficiente!

Le corps crée donc des cellules de stockage additionnelles. 

Elles sont d’ailleurs très souvent situées autour de la taille, des hanches, des fesses et des cuisses. 

Le corps veut stocker les surplus de sucre et de gras, c’est normal, c’est sa job après tout.  

C’est pour rééquilibrer les niveaux sanguins et nous garder en vie.  Ai-je besoin de vous dire que c’est de cette façon que l’on prend du poids au final?

Mais dans cette situation, le pancréas travaille vraiment fort pour équilibrer le tout. 

À force de répéter cette situation encore et encore, le pancréas se fatigue et s’use.  Pauvre ti-pit!

Et c’est comme ça, qu’éventuellement, une résistance à l’insuline (et à la leptine) se produit.

Malheureusement, cette résistance à l’insuline est la cause première de diagnostic du diabète de type 2 (le type 1 provient plutôt d’une incapacité du pancréas à produire de l’insuline).

Revenons maintenant au jeûne.

En prenant une pause de nourriture (peu importe l’approche alimentaire, saine ou pas) pendant de brèves périodes de temps aide à la situation.

Le jeûne ralenti le cycle insuline / glucose et donne du repos au corps et son système digestif. 

Selon la durée du jeûne, il peut aussi guider le corps à puiser dans ses propres réserves de gras pour continuer à avoir de l’énergie.  Cela se traduit parfois par une perte de poids.

Mais ce n’est pas tout.

Jeûner permet aussi une chose que je trouve absolument phénoménale : l’autophagie.

Autophagie et jeûne

L’autophagie est le processus utilisé par le corps pour recycler les vieilles cellules et les parties endommagées des cellules.

Avec le temps, certaines parties de nos cellules peuvent devenir défectueuses.  L’autophagie permet aux cellules de désassembler ces parties rendues inutiles pour les recycler.

Le corps, en état de jeûne, s’alimente à même ses propres cellules ou parties défectueuses.   

Il choisit miraculeusement les parties malades (le bois mort quoi!).

Ces cellules auraient dû subir l’apoptose, le mécanisme naturel du corps qui fait que les cellules mortes s’autodétruisent.  Mais ce n’est pas toujours le cas.

Donc, l’autophagie vécue durant un jeûne est comme une cure de rajeunissement. 

C’est tu pas beautiful ça mes amis?!?

Parce que, lorsqu’on brise notre jeûne en consommant des aliments à nouveau, on reconstruit ces cellules.

Il est donc important de choisir des aliments sains pour reconstruire des jeunes cellules pimpantes (comme notre dessert sans sucre proposé cette semaine).

Quoi?  Vous ne saviez pas que vous aviez le pouvoir de rajeunir vos organes et vos cellules? 

C’est simple et naturel.

Deux mains offrant soit des bonbons ou des amandes
Dessin d'un cerveau en santé qui soulève des altères

Asprey mentionne qu’un nombre grandissant d’études indiquent que l’autophagie aide à :

  • ralentir le vieillissement,
  • à réduire l’inflammation et
  • à augmenter la performance de notre belle machine humaine.

En fait, cette étude mentionne même qu’elle permet un auto-nettoyage en profondeur des neurones du cerveau. 

Wow!

Pourrais-je résumer en une seule phrase ce qu’est le jeûne?

Lorsque le corps n’est pas occupé à gérer les glucides, les protéines et les lipides, il peut enfin se réparer et se maintenir en santé.

Ceci ne couvre qu’une partie de mes apprentissages et mes lectures au sujet du jeûne.

Ne manquez pas ma prochaine publication pour en savoir plus.

Je crois qu’il serait temps qu’on passe à la recette, qu’en dites-vous?

Vue de près du dessert sans sucre chocolaté aux amandes avec accessoires rose en arrière-plan

Dessert sans sucre

Je considère la présente recette vraiment utile lorsqu’on a envie d’une simple bouchée dessert faible en sucre.

Si vous aimez le chocolat noir et son amertume, tournez-vous vers un bon chocolat à 85% ou à 90%.

Si vous préférez un chocolat au lait, il faudra alors considérer un chocolat au lait sans sucre (cliquez pour voir une option disponible en ligne).

Facile à cuisiner et même à congeler, je suis convaincue que cette recette vous plaira.

Vous aimez les informations et recettes gratuites que je partage avec vous?

Partagez cet article avec vos amis en utilisant les boutons de partage juste en bas.

Et si ce n’est déjà fait, n’oubliez pas de vous inscrire pour recevoir une nouvelle recette par semaine.

Elles sont toutes sans gluten, sans lactose et sans sucre raffiné. J’ai inséré le formulaire d’inscription juste en bas.

Mille mercis pour votre intérêt envers la bouffe santé! ♥

Ne manquez rien! Une délicieuse recette saine par semaine, inscrivez-vous c'est gratuit. 

La Confession du Gourmet aimerait connaitre vos intérêts:

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien situé en bas de page de chacun de nos courriels. Ici pour voir notre politique de confidentialité. Nous utilisons Mailchimp comme outil marketing. En vous inscrivant, vous acceptez que vos données soient transférées à Mailchimp. Ici pour la politique de confidentialité de Mailchimp.

Imprimer Épingler
No ratings yet

Dessert sans sucre aux amandes et vanille

Des bouchées au chocolat faibles en sucre et délicieusement croquantes qui plairont à tous.
Catégorie : Bouchées / Collations / Desserts
Cuisine : .Cétogène & faible en sucre / .Cétogène végane / .Paléo (sans grain&prod. laitier) / Sans oeuf / Sans produit laitier
Préparation 10 mins
Réfrigération 30 mins
Total 40 mins
Portions 24 portions
Calories 142.68cal
Cliquez sur les ingrédients rouges disponibles en ligne (liens affiliés)

Ingrédients

Directives

  • Dans un bain marie, ou un bol en inox déposé sur un petit chaudron avec un peu d'eau, fondre le chocolat avec le beurre d'arachides. Mélanger jusqu'à ce que le mélange soit lisse.
  • Retirer du feu et ajouter la vanille. Ajouter les amandes et mélanger pour les enrober.
  • Déposer un papier ciré sur une plaque de cuisson. Déposer une cuillère à soupe bien remplie d'amandes sur le papier ciré. Vous pouvez faire vos bouchées aussi grosses ou petites que vous le désirez, j'en ai fait 25 pour le calcul nutritif. Réfrigérer pendant 30 minutes ou jusqu'à ce que les bouchées soient bien fermes.
Avez-vous cuisiné cette recette?Partagez une photo du résultat avec la mention @LaConfessionDuGourmet ou #laconfessiondugourmet et joignez la troupe des gourmets!

Notes

Pour le calcul de cette recette, j'ai utilisé un chocolat noir à 85% et du beurre d'arachides/cacahuètes naturel sans sucre ajouté.
Conserver au réfrigérateur ou congeler dans un contenant hermétique pour utilisation future (si vous le pouvez!).

Valeur nutritive par portion (polyalcools non inclus)

Calories : 142.68cal | Glucides total : 5.3g | Protéines : 4.27g | Lipides : 11.62g | Sel : 24.57mg | Fibres : 2.88g | Magnésium : 56.95mg | Glucides nets : 2.4g

Accessoires requis pour cette recette

1 Bain marie
1 Papier ciré
1 Plaque/cuisson