Voici une recette facile de frites de patates douces au four et aussi, pourquoi son contenu en amidon est différent.

Glucides et sucres

Au fil de mes recherches et lecture des travaux de mes p’tits experts en nutrition, docteurs et biohackers, j’ai découvert une tendance.

Tous s’entendent sur le fait qu’une réduction des glucides apporte un char-load de bienfaits santé!

Mais, contrairement à ce que vous pourriez penser, plusieurs considèrent certains types d’aliments contenant des glucides comme bénéfiques.

Mais pas n’importe lesquels et pas consommés n’importe quand non plus.

Assiette bleue contenant les frites de patates douces au four avec une cuillère remplie de mayonnaise
Amenez-moi à la recette

La patate sucrée et le riz blanc font partie de cette catégorie.  La banane plantain (verte) ferait aussi partie de la liste.

Pourquoi?  

Ces aliments ont tous un ou deux trucs en commun.

Premièrement, ils ne contiennent pas beaucoup d’antinutriments (oxalates, phytates, lectines, gluten) ou de toxines de moisissure (dû à leur entreposage comme dans le cas des grains par exemple).

Il faut préciser que le riz blanc n’en contient pas puisqu’il a perdu sa couche extérieure (riz brun) qui les contenait tous.    Par contre, le riz blanc contient de l’arsenic de façon naturelle et c’est pourquoi il vaut mieux le rincer sous l’eau avant de le cuire.

Deuxièmement, ces aliments ont la capacité de nourrir certaines bactéries de notre flore intestinale.  Voyons voir…

Patates douces

Nourrissante et délicieuse, la patate douce ou patate sucrée contient de l’amidon résistant.  Je m’explique.

Il existe certains types d’amidon qui passent à travers le tube digestif sans être digérés.   

Autrement dit, ils sont résistants à la digestion.

Ce type d’amidon se nomme amidon résistant et fonctionne un peu comme les fibres solubles (qui ne sont pas absorbées par le tube digestif non plus).

Il passe à travers l’estomac et le petit intestin, non-digéré, pour éventuellement se retrouver dans le côlon où il ira nourrir les bonnes bactéries intestinales.

L’amidon résistant est un sujet qui a pris le stage en 2012 et est devenu full populaire en 2018. 

Ce qui fait que depuis ce temps, plusieurs personnes ont partagé leurs expériences d’intégration à leur menu. 

Plusieurs ont vu des améliorations majeures au niveau du système digestif, du niveau d’énergie, de l’apparence de leur peau et … (roulement de tambour) de perte de poids.   

L’amidon résistant contiendrait moins de calories que l’amidon régulier.  Il augmente aussi la sensation d’être repu incitant à moins manger (je peux confirmer, j’ai fait la même observation).

En plus de ça, l’amidon résistant nourri les bonnes bactéries intestinales créant une production d’acide butyrate.   

Selon Dave Asprey (page 63) des tests concernant l’acide butyrate démontre qu’il s’avère préventif de l’obésité, augmente la température corporelle et  l’efficacité de la mitochondrie (production d’énergie).  Cet acide pourrait aussi réduire l’inflammation, même au cerveau, et empêcher les toxines de passer au travers de la membrane intestinale.  Fantastique!

Donc, la patate douce pourrait s’avérer une alliée, lorsqu’elle est consommée occasionnellement et au repas du soir (pour éviter la montagne russe d’insuline durant le jour).

À vous de voir si la patate douce fait une différence pour faciliter votre digestion.

Personnellement, j’ai vu une différence.  J’en consomme occasionnellement.

Riz blanc

Étrangement, le riz blanc cuit et ensuite refroidi, contient beaucoup d’amidon résistant (tout comme les pommes de terre d’ailleurs).

Ici, même principe, consommé à l’occasion et au dernier repas de la journée. 

Asprey affirme qu’un peu de glucides de qualité au repas du soir permet de dormir plus profondément. 

Ben voyons…comment fait-il pour savoir ça?

Il peut se permettre d’affirmer la chose parce qu’il enregistre son sommeil avec sa fameuse une bague Ōura (entreprise dont il est partiellement propriétaire by the way).  Elle est noire et vraiment jolie.   Plusieurs biohackers la portent, si vous êtes du type à visionner des entrevues sous forme de vidéo, vous la remarquerez.

Une main tenant une des frites de patates douces au four avec un peu de mayonnaise maison

Frites de patates douces au four

Si vous faites cétogène stricte, il vous sera difficile impossible d’intégrer la recette de la semaine à votre journée sans dépasser 20 grammes de glucides nets.

Par contre, si vous faites faible en sucre, du jeûne intermittent, le cétogène modéré ou libéral, c’est tout à fait réalisable.

Vous pourriez inclure quelques frites de patates douces au four à votre souper.    Elles sont croustillantes et légèrement épicées.

Finalement, on n’a pas besoin d’en manger une tonne pour observer ses effets sur la digestion à court et à moyen terme.

Rien de mieux que de tester l’impact d’un aliment sur soi-même, puisque nous sommes tous uniques (adorables et fabuleux aussi, il faut le dire!) et différents.

Maintenant place à la recette les gourmets!

Si vous aimez les informations et recettes gratuites que je partage avec vous, partagez cet article avec vos amis en utilisant les boutons de partage.

Et si ce n'est déjà fait, n'oubliez pas de vous inscrire pour recevoir une nouvelle recette sans gluten, sans lactose et sans sucre raffiné à toutes les semaines. Je vous ai ajouté le formulaire d'inscription juste en bas.

Mille mercis pour votre intérêt envers la bouffe santé! ♥

Ne manquez rien! Une délicieuse recette saine par semaine, inscrivez-vous c'est gratuit. 

La Confession du Gourmet aimerait connaitre vos intérêts:

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien situé en bas de page de chacun de nos courriels. Ici pour voir notre politique de confidentialité. Nous utilisons Mailchimp comme outil marketing. En vous inscrivant, vous acceptez que vos données soient transférées à Mailchimp. Ici pour la politique de confidentialité de Mailchimp.

Imprimer Épingler
0 from 0 votes

Frites de patates douces au four

Voici une recette saine de frites au four. Riches en fibres, les patates douces sont excellentes au dernier repas de la journée, servies avec une onctueuse mayonnaise maison légèrement épicée.
Catégorie : Accompagnement
Cuisine : Paléo-sans grain/lactose
Préparation 15 mins
Cuisson 20 mins
Total 35 mins
Portions 6 portions
Calories 202.1cal
Cliquez sur les ingrédients rouges disponibles en ligne (liens affiliés)

Ingrédients

Directives

  • Préchauffer le four à 450° F / 233° C. Tapisser une plaque de cuisson d'un papier parchemin ou d'un tapis en silicone.
  • Peler les patates sucrées. Couper les patates en tranches, puis, en frites assez minces. Si les patates sont longues, couper les frites en 2 longueurs. Les petites frites croustillent plus facilement.
  • Dans un bol, à l'aide d'une grosse cuillère, mélanger les frites avec l'huile d'avocat, la poudre de chili, la poudre d'ail et l'oignon en poudre. Étendre les frites sur la plaque en une seule couche, les frites ne doivent pas être trop superposées afin qu'elles grillent bien.
  • Cuire au four pendant 20 minutes, les retourner après 15 minutes. Servir avec une mayonnaise maison ou de la sauce tzatziki.
Avez-vous cuisiné cette recette?Partagez une photo du résultat avec la mention @LaConfessionDuGourmet ou #laconfessiondugourmet et joignez la troupe des gourmets!

Notes

Mayonnaise maison : https://laconfessiondugourmet.com/mayonnaise-au-citron-mayonnaise-de-dijon/

Valeur nutritive par portion

Calories : 202.1cal | Glucides total : 32.56g | Protéines : 2.74g | Lipides : 7.28g | Sel : 114.45mg | Fibres : 5.23g | Magnésium : 40.76mg | Glucides nets : 27.3g