Les premières fois où j’ai entendu parler d’un intestin perméable (leaky gut en anglais), je ne croyais pas être concernée du tout.

Et pourtant, lorsque j’ai appris que les symptômes suivants y sont fortement reliés … hum hum … j’ai changé d’avis.

Conséquences de la perméabilité de l’intestin


Diarrhée chronique, constipation, gaz intestinaux, ballonnements, déficiences nutritionnelles, système immunitaire déficient,
mal de tête, perte de mémoire, manque de vigilance et de vivacité d’esprit et fatigue excessive.


Le rôle de l’intestin est d’absorber les nutriments mais il représente aussi environ 80% du système immunitaire.  Étonnant, non?

La nourriture digérée et les nutriments qu’on consomme y sont absorbés.    D’un autre côté, les bactéries, les virus et les composantes de nourriture qui sont inutiles au corps sont rejetées.  Pourtant, certaines composantes de nos aliments réussissent à passer la barrière de l’intestin sans avoir été digérées complètement (pas bon du tout!).

C’est dû au fait que la barrière intestinale est structurellement endommagée.  Elle est pleine de trous, comme un fromage suisse d’une certaine façon.

Casserole remplie de légumes sur planche de bois vue de haut

Pourquoi cette barrière intestinale serait endommagée?  Parce qu’on consomme des aliments qui ne lui conviennent pas et qui réussissent à traverser la barrière, faisant réagir le système immunitaire.  Après tout, sa fonction principale est de nous défendre.

Mais puisque nous continuons à manger ces mêmes aliments à tous les jours, ça fait en sorte que le pauvre système immunitaire est complètement dépassé par les évènements.  Pauvre ti-loup!

C’est donc un cercle vicieux qui s’enclenche.    Une autre conséquence de ce phénomène; la création d’un dépôt de gras interne autour du foie et des viscères.  Cela créé le fameux ventre bombé dont plusieurs ne semblent pas pouvoir se débarrasser.

Et malheureusement, on sait tous que le gras abdominal augmente les risques d’arrêts cardiaques, de haute pression sanguine et de diabète de type 2.  Mon but n’est pas de faire peur à qui que ce soit ici, mais simplement de relater des faits.


Heureusement, il est possible de changer ces conditions facilement.


Comment?

En changeant NOTRE ALIMENTATION.

L’alimentation saine permet de rétablir le ratio entre les bonnes et les mauvaises bactéries dans l’intestin.  Ce ratio est représentatif de la santé du système immunitaire et de la quantité d’énergie et de joie de vivre d’un individu.  Au revoir problèmes gastriques qui tirent du jus et anxiété qui empêche de vivre pleinement.

La barrière intestinale peut alors guérir.  On rebâtit une flore intestinale pour éventuellement redonner un ventre plat, un corps en santé et un système immunitaire sain (ooooh bonheur!).

Je me demande, à ce stade-ci, ai-je réussi à attirer votre attention?

Et pourtant, je n’ai pas encore abordé la question d’inflammation chronique tellement dévastatrice pour notre équilibre de santé.  Pour en savoir plus, c’est par ici.

Ne manquez rien! Une délicieuse recette saine par semaine, inscrivez-vous c'est gratuit. 

La Confession du Gourmet aimerait connaitre vos intérêts:

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien situé en bas de page de chacun de nos courriels. Ici pour voir notre politique de confidentialité. Nous utilisons Mailchimp comme outil marketing. En vous inscrivant, vous acceptez que vos données soient transférées à Mailchimp. Ici pour la politique de confidentialité de Mailchimp.