Aliments à Éviter2018-08-02T12:15:39+00:00

Healthy GutÀ la maison, on fait des choix sur les aliments qu’on consomme et ça porte fruit.  Afin de permettre à l’intestin de se guérir et de réduire l’inflammation chronique systémique du corps, voici la liste des aliments que nous évitons.

Notre optique est basée sur les diètes cétogène (très bas niveau de sucre), paléo (le plus nutritif possible) et anti-inflammatoire.  Notez bien que nous consommons certains de ces aliments à l’occasion, notre but est de ne pas en manger à tous les jours.

 

Légumineuses
Arachides (non, l’arachide n’est pas une noix), lentilles, pois chiches, haricots, soya, miso et tofu.

Mais la germination, les haricots verts, les pois mange-tout et les pois sucrés sont souvent au menu.

 

Grains et Farines
Nous évitons les grains de façon générale comme l’amarante, l’avoine, le boulghour (blé concassé), le couscous, les craquelins de blé entier, l’épeautre, l’orge, le millet, le muesli, l’orge, le maïs, le riz brun, le seigle, le kamut et le sorgho.   Il m’arrive très occasionnellement de cuisiner le quinoa, le riz sauvage et le riz blanc.

J’utilise plutôt les farines de noix de coco, de tapioca, d’arrowroot, de sarrasin, de riz blanc et la fécule de pommes de terre.

 

Produits Laitiers
Lait provenant d’élevage commercial, yogourt commercial (faites-le à la maison, c’est facile!), crème, crème glacée, crème sure, etc.
On privilégie plutôt les produits laitiers de chèvre, de brebis ou provenant de bétail nourri à l’herbe et non pas aux grains.  Je préfère ne pas m’embarquer dans la discussion du lait cru, elle est très controversée et je trouve qu’on peut très bien s’en passer avec les laits végétaux (lait d’amandes, de noisette, de cajous et lait de coco en conserve).

 

Produits Transformés
Sodas, chips, bretzels, biscuits, pâtisseries, boisson énergétiques, bonbons, viandes transformés, hot dogs, craquelins, sucres artificiels du type aspartame, additifs alimentaires (j’ai un dictionnaire des additifs alimentaires!), agents de conservation et colorants alimentaires.

 

Sucre
Le sucre raffiné (et ses 10,000 appelllations) est à éviter à tout prix.  En cuisine ou pour le café, nous utilisons plutôt le sucre d’érythritol (provient de la fermentation de fruits) lorsque nous sommes en cétogène.  Sinon, nous utilisons plutôt le jus d’un fruit, de la compote de nos pommiers, du miel non-pasteurisé, du sirop d’érable du Québec, du sucre de noix de coco ou, en de plus rare cas, de la feuille de Stévia en poudre.  Mais notre but reste à apprendre à manger sans l’engourdissement que provoque le sucre sur nos papilles gustatives (plus on en mange et plus on ne goûte plus la vraie nourriture).