Si vous habitez au Québec, sachez que du boeuf nourri à l’herbe, ou grass-fed si vous préférez, vous est accessible.

Boeuf nourri à l’herbe

Vous avez sûrement entendu parler du boeuf nourri à l’herbe, le fameux grass-fed beef.

Mais saviez-vous que certains bœufs sont nourris à l’herbe, sauf durant les quelques derniers mois de leur vie?

Durant ce temps, on leur donne soit des grains en complément à leur alimentation, ou soit une diète permanente aux grains.

Cette phase d’élevage est celle qu’on appelle la finition (ou l’engraissement).

Certains boeuf sont donc « finis » aux grains mais on nous les vend sous l’appellation « nourri à l’herbe ».

Johanne Gilbert à la ferme Brylee, devant la boutique où j'ai acheté du boeuf nourri à l'herbe

Pourquoi est-ce important me direz-vous?

Premièrement, parce que la grande majorité des grains qu’on donne au bétail sont génétiquement modifiés.

Deuxièmement, parce que les grains contiennent des anti-nutriments qui nous empêchent d’absorber certains minéraux.

Et finalement, parce que les grains font engraisser.

Ok, d’accord, mais le boeuf nourri à l’herbe (et fini à l’herbe) est-il vraiment plus sain et nutritif que le boeuf nourri aux grains?

Pour le savoir j’ai fait mes recherches auprès de Europe PMC, une base de données open-source, affichant une collection d’études mondiales scientifiques publiées en ligne.  Ils sont partenaires de Pub Med Central (PMC).

J’y ai trouvé une étude dont les auteurs confirment n’avoir aucun intérêt compétitif conflictuel.  Cette étude¹, donc, s’est déroulée pendant 3 décennies.

Elle compare les gras de la viande de boeuf finie à l’herbe à celle provenant d’élevage aux grains.

Elle démontre donc le profil lipidique (du gras) et des antioxydants de ces viandes.

Vous m’excuserez pour la partie un peu jargon alimentaire, mais elle est nécessaire pour faire un constat sur la question.

Viande finie à l’herbe versus viande nourrie aux grains

  • Présence de gras saturés désirables plus grande. 
    On parle ici de « bon cholestérol » (acide stéarique C:18).
  • Niveau de gras saturés moins désirables plus bas.
    On l’appelle souvent le « mauvais cholestérol » (acide myristique C14:0 et acide palmitique C16:0).
  • Meilleur ratio oméga-6 à oméga-3. 
    Cette proportion est d’une importance vitale pour être en bonne santé.  Un déséquilibre entraîne plusieurs problèmes de santé.  Le ratio idéal se situe autour de 1 ou 2 (oméga-6) pour 1 (oméga-3).Malheureusement, l’utilisation massive des huiles végétales et dénaturées (huile de canola par exemple), en plus des conditions d’élevage insensées (un boeuf devrait manger de l’herbe, pas des grains, il n’est pas un oiseau sainte misère!) font en sorte que la diète moderne représente un ratio de 20 et parfois même de 50 pour 1 dans des cas extrêmes.
Boeuf en mijoteuse servi sur des pâtes de courgettes avec tomates et basilic en assiette blanche

Psst! Pour la recette de boeuf en mijoteuse sur la photo, c’est par ici.

  • Présence d’acide linoléique conjugué, un des 4 types d’acide gras oméga-6. 
    Il est produit par les bactéries présentes dans l’estomac des ruminants.  Cet acide gras fait actuellement partie de plusieurs études vu son effet anti-cancer, anti-inflammatoire et son effet protecteur immunitaire, cardiovasculaire, pour le diabète et pour l’ostéoporose.
  • Plus grand niveau d’acides gras oméga-3. 
    On y dit que plusieurs études font un lien entre des niveaux bas d’oméga-3 et la dépression.  Une grande consommation d’oméga-3 est typiquement associée à une réduction des risques de pertes de mémoire² et de développer la maladie d’Alzheimer³.
  • Meilleur niveaux de précurseurs aux vitamines A (bêta-carotène) et E (a-tocophérol).
    La vitamine A supporte la vision nocturne, la santé de la rétine et de la peau en plus de supporter la formation des os et dents.  La vitamine E a un effet cicatrisant et protège de maladies virales.
  • Présence de certains antioxydants bénéfiques.
    Ils seraient utiles pour combattre le cancer comme le glutathion et le superoxide dismutase, deux puissants antioxydants.
  • Moins de gras dans la viande nourrie à l’herbe que dans la viande nourrie aux grains. 
    Ceci peut paraître étrange à première vue, mais les grains font engraisser le bétail (et ceux qui les mangent!).  Ils ont donc plus de gras.Tandis que le gras de viande à l’herbe est différent.  Son gras est plutôt jaune vu son contenu en carotène qui lui donne cette couleur.  Ce sont deux gras de viande bien différents.  Pour les adeptes du cétogène, cela peut être décevant puisque le gras est roi.  Mais même si la viande d’herbe est moins grasse, sachez que la qualité de son gras vous est vraiment plus bénéfique.

Boeuf nourri à l’herbe de la ferme Brylee

En décembre dernier (2019), j’ai planifié une visite aux portes ouvertes de la ferme Brylee située à Thurso, dans la région de l’Outaouais.

J’étais bien contente de découvrir une ferme de boeuf Angus nourri à l’herbe et fini à l’herbe également.

Nous avons goûté plusieurs de leurs succulents produits.  Nous avons d’ailleurs acheté une boite familiale contenant plusieurs coupes de viande ainsi que plusieurs os à moelle.

So far, so good, le bouillon est excellent et le boeuf haché maigre n’a provoqué aucune réaction digestive indésirable chez moi.   Le bonheur! (aucune commandite ou produit gratuit n’est impliqué dans ma revue, les produits ont tous été achetés)

Vous vous doutez sûrement que quelques recettes de boeuf nourri à l’herbe sont à prévoir sur le blog!

Johanne est photographiée avec les propriétaires de Brylee, ferme de boeuf nourri à l'herbe

Visite à la ferme

Pour conclure cet article, vous pouvez vous procurer du boeuf fini à l’herbe ainsi que plusieurs autres produits Brylee directement à la boutique de la ferme.

Elle est à deux heures de route de Montréal et à 45 minutes de route d’Ottawa.

Lise et Brian Maloney se feront un plaisir de vous y accueillir (de janvier à août sur rendez-vous seulement).

Pour les coordonnées de la ferme, ou si vous n’habitez pas dans ce coin de province, consultez mon répertoire des fermes juste ici.

Si vous aimez les informations et recettes gratuites que je partage avec vous, partagez cet article avec vos amis en utilisant les boutons de partage.

Et si ce n'est déjà fait, n'oubliez pas de vous inscrire pour recevoir une nouvelle recette sans gluten, sans lactose et sans sucre raffiné à toutes les semaines. Je vous ai ajouté le formulaire d'inscription juste en bas.

Mille mercis pour votre intérêt envers la bouffe santé! ♥


Références

¹ Daley CA, Abbott A, Doyle PS, Nader GA, Larson S. A review of fatty acid profiles and antioxidant content in grass-fed and grain-fed beef. Nutr J. 2010 Mar;9 10. doi:10.1186/1475-2891-9-10. PMID: 20219103; PMCID: PMC2846864.

² ³  Kalmijn S, Launer LJ, Ott A, Witteman JC, Hofman A, Breteler MM. Dietary fat intake and the risk of incident dementia in the Rotterdam Study. Ann Neurol. 1997 Nov;42(5) 776-782. doi:10.1002/ana.410420514. PMID: 9392577.

Ne manquez rien! Une délicieuse recette saine par semaine, inscrivez-vous c'est gratuit. 

La Confession du Gourmet aimerait connaitre vos intérêts:

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien situé en bas de page de chacun de nos courriels. Ici pour voir notre politique de confidentialité. Nous utilisons Mailchimp comme outil marketing. En vous inscrivant, vous acceptez que vos données soient transférées à Mailchimp. Ici pour la politique de confidentialité de Mailchimp.