Je vous propose une décadente recette de côtes levées au four.  Confites, elles sont cuites pendant un peu plus de trois heures.  Un délice!


La Confession du Gourmet participe à des programmes d’affiliation pouvant apporter compensation advenant un achat de votre part, et ce, sans que ce ne soit plus dispendieux pour vous.  Si vous utilisez mes liens pour un achat, je vous remercie!  Cela finance en partie les recettes gratuites de ce blog.


 

Recette de côtes levées

Vous aimez les côtes levées (ou les travers de boeuf comme vous dites en Europe, je crois)?

Je dois avouez que la préparation des côtes levées est un peu longue, mais le résultat en vaut tellement le coup!

On débute par retirer la membrane qui retient chacune des sections. 

Je continue avec un mélange d’épices à frotter que je laisse sur la viande toute une nuit au réfrigérateur.  Cela intensifie leur saveur.

La cuisson est de trois heures quinze minutes pour confire la viande dans son gras.

Côtes levées au four sur assiette blanche avec pot de sauce en arrière plan
Amenez-moi à la recette

Pendant ce temps, on mijote une sauce maison pour ensuite en badigeonner les côtes.

C’est tellement décadent que je ne les passe même pas sur la grille du barbecue (mais vous pourriez si vous le désirez).

Pendant la cuisson de cette recette, j’ai eu la chance phénoménale de faire le ménage de mon tiroir à contenants avec couvercles hermétiques : un moment de pur bonheur (entendez-vous le sarcasme de cette phrase?!).

J’y ai trouvé quelques spécimens de plastique que je ne recommanderais à personne.


Ce qui m’amène à vous parler de trois gestes simples à faire pour éliminer les toxines de votre maison et votre environnement.

1 – Verre et plastique

Un grand nombre de contenants en plastique pour la cuisine peuvent libérer des toxines qui perturbent le système endocrinien. 

Le bisphénol A (mieux connu sous l’appellation BPA) en est un exemple.

En France, depuis 2015, une restriction d’usage a été émise dans tout ce qui entre en contact avec l’alimentation, incluant les tétines de biberons pour nourrissons.  Cependant, ce site indique que certains industriels ont maintenant recours au bisphénol S. 

Ce dernier fait l’objet de nombreuses incertitudes scientifiques.

Au Canada, le ministère de la santé a évalué les risques reliés au BPA et affiche ce qui suit sur son site web (au moment d’écrire ces lignes):

« Nous avons constaté que :

  1. nos niveaux d’exposition sont inférieurs aux estimations antérieures;
  2. la plupart des Canadiens sont exposés à de très faibles concentrations de BPA qui ne posent pas de risque pour la santé;
  3. le BPA présent dans les emballages alimentaires ne constitue pas un risque pour la santé des Canadiens, y compris les nouveau-nés et les enfants. »

Par contre, un peu plus loin dans le texte, on affirme qu’il est interdit d’utiliser le BPA pour les biberons de PC.  Si le symbole triangulaire entourant un chiffre sur le produit indique « 7 », le biberon pourrait contenir du BPA. 

Il faut toujours vérifier parce le BPA, comme je le disais plus haut, affecte le système endocrinien et ce n’est pas rien!

Les principales glandes du système endocrinien sont :

  • hypophyse ;
  • glande pinéale ;
  • thyroïde ;
  • thymus ;
  • îlots de Langerhans (dans le pancréas) ;
  • surrénales ;
  • testicules ;
  • et ovaires.

Transiter vers des contenants en verre est une façon simple d’éviter cette situation.

Une petite parenthèse avant de conclure ce point. 

Bisphénol A – ticket de caisse

Le bisphénol A se retrouve aussi dans les reçus de caisse!

La France interdit son usage depuis 2016, afin de protéger les femmes enceintes agents de caisse et leur enfant à naître.

Sur cette page et dans ce rapport du gouvernement canadien, je n’ai trouvé aucune règlementation interdisant son usage dans les reçus de caisse (faites-moi savoir si vous trouvez quelque chose à ce sujet).

Pour tous les gourmets qui désirent en savoir plus sur les plastiques et les produits qui sont reliés, voici un guide pratique affiché sur le site du Cégep de Jonquière (merci à vous pour ce beau guide!).

2 – Éviter les rafraîchisseurs d’air

On n’y pense pas toujours, mais les rafraîchisseurs d’air ou créateurs d’ambiance maison contiennent des composantes chimiques pouvant affecter nos poumons et nos hormones.

Ces produits empoisonnement littéralement l’air de nos maisons.

Pourquoi ne pas plutôt utiliser un diffuseur d’huiles essentielles de qualité? 

Non seulement on soustrait la partie chimique négative de l’air que l’on respire, mais on y ajoute des molécules olfactives supportant une bonne santé et une bonne humeur (pensez aux huiles essentielles d’agrumes).

Des marques comme la réputé Pranarôm, la marque québécoise AromaForce ou encore l’entreprise canadienne Spruse offrent une multitude d’essences à combiner.

Et à bien y penser plusieurs parfums, lotions et savons à mains contiennent aussi des fragrances pouvant perturber nos hormones. 

Il serait bien de vérifier la composition des produits utilisés. 

D’ailleurs, une goutte d’huile essentielle de pamplemousse, de vanille ou de lavande peut très convenir comme parfum!

Huiles essentielles Spruse en 2 coffrets sur planche de bambou
Diffuseur d'huile essentielle en bambou avec lumière rose

3 – Champs électromagnétique

Une idée vraiment géniale est d’utiliser une minuterie pour couper la source électrique menant à votre routeur Wifi pour la nuit.

C’est parce que ce dernier émet des champs électromagnétiques (EMF).

D’ailleurs, cette action simple pourrait grandement améliorer la qualité de votre sommeil.

Il faut aussi savoir que les cellulaires et les tablettes portatives émettent également ces ondes EMF.

Pourquoi ne pas dormir avec votre cellulaire dans une autre pièce?

Dans son bouquin Head Strong, Dave Asprey fait mention que les champs électromagnétiques perturbent la biologie humaine et la mitochondrie (vous vous souvenez de ma publication sur ce sujet?).

La mitochondrie étant semi-conductrice, elle a la capacité de conduire l’électricité à différents débits dans le corps humain.

Le lien entre EMF et mitochondrie étant toujours sous étude, Asprey confirme qu’il existe pourtant d’abondantes évidences relatives à son impact.

Il relate l’exemple de l’homme qui garde constamment son cellulaire dans sa poche de pantalon, et donc, près de ses organes génitaux.

Couverture du livre Head Strong de Dave Asprey sur fond blanc

Le taux de qualité de son sperme (mobilité et viabilité) en est grandement affecté. 

Ses niveaux de testostérone le sont aussi.

Alors, si les champs électromagnétiques peuvent perturber ce fluide aussi efficacement, imaginez ce qu’ils peuvent faire au reste de notre mitochondrie?

Après tout, la mitochondrie est vitale, elle est responsable de notre énergie quotidienne.

La myéline

En deuxième temps, Asprey mentionne que les EMF affaiblissent la myéline.

Déplorable constat!  Pourquoi?

Essentielle, la myéline est la doublure isolante de nos nerfs.

Elle permet l’accélération de la conduction des messages nerveux.

Une myéline endommagée peut faire en sorte que les communications entre les cellules nerveuses du cerveau et de la moelle épinière vers les autres parties du corps ne passent plus aussi bien.

Des maladies telles que la sclérose en plaques peuvent alors se développer.

Dans cette étude de 2014, des rats ont été exposés aux EMF et ont subi des lésions au niveau de la gaine de leur myéline.  Ouf…

Taux de sucre sanguin élevé

Pour conclure ce point, terminons par la mention relative au taux de sucre dans le sang.

Parce que la mitochondrie est perturbée, le sucre dans le sang n’est pas aussi efficacement converti en énergie. 

Résultat?

Le sucre reste en circulation dans le sang, augmentant son taux et créant une toute autre chaine de réactions dans le corps.

Vous savez qu’il n’est pas bon d’avoir un taux élevé constant de sucre dans le sang.  C’est un facteur de risque important de l’hyperglycémie et du diabète.

Voilà pourquoi il peut être intéressant (ou essentiel devrais-je dire?) de réduire la présence de champs électromagnétiques dans nos maisons (et poches de pantalons).

Ceci conclut mes trois gestes simples qui vous inspireront peut-être à améliorer la qualité de votre environnement.

Côtes levées au four avec pinceau à badigeonner bleu rempli de sauce

Côtes levées au four

J’utilise de l’érythritol sucre brun pour faire cette recette (cliquez sur les mots pour voir le produit offert en ligne).

C’est très similaire à de la cassonade (qui est en fait du sucre blanc avec un peu de mélasse, le saviez-vous?).

Ensuite, pour la sauce, j’utilise de la

Mélasse verte

Pour ceux qui ne connaissent pas cette mélasse, je vous explique.

La canne à sucre est récoltée et son jus extrait.  On apporte à ébullition plusieurs fois le jus pour le concentrer et permettre la formation de cristaux de sucre.  Une fois les cristaux retirés, le sirop restant est sombre et épais.  C’est ce qu’on appelle la mélasse.

La mélasse verte (ou blackstrap en anglais) est le réside restant après la troisième et dernière ébullition.  C’est ce qui fait en sorte qu’elle est plus épaisse, plus foncée et plus nutritive que tout autre forme de mélasse.   Cette mélasse est souvent utilisée en cuisine paléo.

Donc, elle est un bon substitut à la mélasse raffinée.  Elle est riche en fer mais tout de même très glucidique. 

Ce qui fait en sorte qu’une portion donne un rendement de 20,6 grammes de glucides nets par portion. 

Si vous ne consommez que très peu de glucides, cette recette est un vrai festin!

Mais sachez qu’en omettant la mélasse verte, on réduit les glucides nets à 15,6 grammes.

Sirop de yacon

D’un point de vue cétogène, certains utilisent le sirop de yacon comme alternative à la mélasse verte. 

Mais je n’ai personnellement jamais essayé cette substitution donc, au niveau goût, je ne sais pas si c’est un bon swap pour cette recette.

Le yacon est la racine d’une plante originaire des montagnes des Andes en Amérique du Sud.  Son sirop a une texture similaire à la mélasse.

La majorité de ses glucides ne sont pas absorbés par le corps et son index glycémique est de 1.  De plus, il nourrit les bonnes bactéries de la flore intestinale.

Plusieurs l’utilisent en alternative au sirop d’érable et au miel.

Pour terminer, j’aimerais préciser que vous aurez fort probablement un surplus de la savoureuse sauce de cette recette. 

Versatile, on peut l’utiliser sur du poulet ou même des brochettes de crevettes pour griller sur le barbecue.

Elle se congèle aussi très bien en prévision d’une autre recette de côtes levées!

Vous aimez les informations et recettes gratuites que je partage avec vous?

Partagez cet article avec vos amis en utilisant les boutons de partage juste en bas.

Et si ce n’est déjà fait, n’oubliez pas de vous inscrire pour recevoir une nouvelle recette par semaine.

Elles sont toutes sans gluten, sans lactose et sans sucre raffiné. J’ai inséré le formulaire d’inscription juste en bas.

Mille mercis pour votre intérêt envers la bouffe santé! ♥

Ne manquez rien! Une délicieuse recette saine par semaine, inscrivez-vous c'est gratuit. 

La Confession du Gourmet aimerait connaitre vos intérêts:

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant le lien situé en bas de page de chacun de nos courriels. Ici pour voir notre politique de confidentialité. Nous utilisons Mailchimp comme outil marketing. En vous inscrivant, vous acceptez que vos données soient transférées à Mailchimp. Ici pour la politique de confidentialité de Mailchimp.

Imprimer Épingler
No ratings yet

Décadentes côtes levées de boeuf confites au four

Une vraie gâterie que ces côtes levées confites au four. Le surplus de sauce se congèle pour la prochaine recette ou s'utilise sur une autre pièce de boeuf grillée au BBQ.
Catégorie : Plat principal
Cuisine : .Cétogène & faible en sucre / .Paléo (sans grain&prod. laitier) / Sans arachide / Sans noix / Sans oeuf / Sans produit laitier
Préparation 30 mins
Cuisson 3 hrs 15 mins
Macération 9 hrs
Total 12 hrs 45 mins
Portions 6 portions
Calories 1368.08cal
Cliquez sur les ingrédients rouges disponibles en ligne (liens affiliés)

Ingrédients

  • 5 livres côtes levées de boeuf

Épices à frotter

Sauce à badigeonner et pour servir

Directives

  • Préparer les côtes levées en retirant la membrane au dos des côtes et en retirant tout excès de gras. Déposer dans un grand plat ou une assiette. Mélanger toutes les épices dans un bol et frotter chaque morceau de côtes levées des deux côtés. Couvrir d'une pellicule et réfrigérer pendant une nuit.
    5 livres côtes levées de boeuf, 5 c. à soupe sucre brun Swerve, ½ c. à thé poudre d'ail, 1 c. à thé poudre d'oignons déshydratés, 2 c. à thé moutarde sèche, 2 c. à soupe poudre de chili, 3 c. à thé sel de mer, 2 c. à thé poivre
  • Préchauffer le four à 325° F / 170° C et sortir une plaque de cuisson.
  • Emballer chaque morceau de côtes levées dans une papillote de papier parchemin de la même façon qu'on le ferait avec du papier d'aluminium (mais c'est plus santé que l'utilisation d'aluminium qui touche la nourriture).
  • Déposer les papillotes sur la plaque et cuire au four pendant 3h15 pour des côtes confites.
  • Dans un petit chaudron, fondre le beurre avec les épices
    2 c. à thé poudre de chili, 1 c. à thé poudre d'oignons déshydratés, ½ c. à thé poudre d'ail, 3 c. à soupe beurre
  • Ajouter tous les autres ingrédients. Mélanger et porter à ébullition jusqu'à ce que la sauce soit onctueuse, ce qui devrait prendre de 4 à 5 minutes.
    ⅔ tasse ketchup sans sucre ajouté, ⅔ tasse gelée de raisins, ¼ tasse vinaigre de cidre de pommes, 2 c. à soupe mélasse verte, 1 c. à soupe moutarde de Dijon, 1 c. à soupe sauce Worcestershire, 6 gouttes sauce Tabasco au piment rouge, 1 pincée sel de mer, 1 pincée poivre
  • Une fois les côtes levées cuites, badigeonner les de sauce et servir. Il est aussi possible de les passer sur le grill du BBQ et de servir le surplus de sauce au service.
Avez-vous cuisiné cette recette?Partagez une photo du résultat avec la mention @LaConfessionDuGourmet ou #laconfessiondugourmet et joignez la troupe des gourmets!

Notes

En omettant la mélasse verte, on réduit les glucides nets à 14,7 grammes de glucides nets par portion. 
On peut aussi utiliser le sirop de yacon en alternative dont la majorité des glucides (mais pas en totalité) n'est pas absorbé par le corps et a un index glycémique de 1.  Mon outil de calcul des glucides ne fait pas la différence entre les types de glucides et je ne peux donc confirmer les glucides nets pour cette option.

Valeur nutritive par portion (polyalcools non inclus)

Calories : 1368.08cal | Glucides total : 22.01g | Protéines : 62.14g | Lipides : 114.02g | Sel : 1897.28mg | Fibres : 2.29g | Magnésium : 93.66mg | Glucides nets : 19.7g

Accessoires requis pour cette recette

1 Bol
1 Plaque/cuisson
1 P. parchemin
1 Chaudron (moyen)